Auto-entrepreneur

Comment devenir travailleur indépendant ?

Devenir travailleur indépendant comporte de nombreux avantages (flexibilité d’horaires, être son propre patron…). Nous allons nous pencher aujourd’hui sur les trois principaux statuts :

  • Entreprise individuelle
  • EIRL (entreprise à responsabilité limitée)
  • Micro-Entrepreneur

Les statuts

Micro-entrepreneur 

Ce statut est dédié pour les personnes ne dépassant pas un chiffre d’affaire allant de 33 100€ à 82 800€ selon l’activité (idéal pour les prestations de services à la personne par exemple). Il est le plus adopté  pour plusieurs raisons : La comptabilité est simplifiée et il faut payer des cotisations sociales selon le chiffre d’affaire. Un des principal avantages : pas de chiffre d’affaire = pas de cotisations. 

L’entreprise individuelle

L’entreprise individuelle consiste à immatriculer son entreprise en tant que personne physique. Ce statut ne nécessite pas d’apport de capital et aucun frais. Il concerne la plupart du temps les personnes souhaitant lancer leur activité seule. 

L’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée)

L’EIRL est en fait une entreprise individuelle ayant opté pour la limitation de responsabilité. L’EIRL n’a pas de personnalité juridique propre en dehors de celle du dirigeant, elle n’a pas de statut ni de capital.

Les régimes fiscaux

Le régime micro entreprise : le chiffre d’affaire doit être inférieur à 27 000€. Ce régime fiscal permet de ne pas facturer la TVA mais de ce fait ne permet pas de récupérer la TVA sur les achats. Au dessus de ces seuils de chiffre d’affaire, la micro-entreprise devient assujettie à la TVA à compter du 1er jour du mois de dépassement : 

91 000 euros pour les activités de ventes de marchandises et de fournitures de logement,

35 200 euros pour les activités de prestations de services,

52 800 euros pour les avocats, les auteurs et les artistes-interprètes.

Le régime réel simplifié : Il permet de facturer la TVA et de récupérer la TVA sur les achats. Cependant, un bilan annuel et des comptes de résultats sont obligatoires. 

La démarche

Pour travailler dans le domaine des Services à la personne en tant qu’indépendant , il existe deux type d’agréments :

  • Un agrément obligatoire nécéssaire quand on effectue une activité incluant de la garde d’enfants de moins de 3 ans ou des personnes âgées de minimum 60 ans, handicapées et dépendantes. 
  • Un agrément facultatif (aussi appelé déclaration). Il est facultatif pour les autres services mais permet de bénéficier d’avantages fiscaux et sociaux. 

Pour obtenir chacun de ces agréments, il est nécéssaire de constituer un dossier (avec déclaration sur l’honneur). 

Où me déclarer et faire ma demande d’agrément ? 

Vous pouvez effectuer vos déclarations et demande d’agrément très facilement via ce lien :

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/R19148

Un tutoriel vidéo est disponible pour vous aiguiller plus précisément sur la démarche. 

Une fois votre déclaration effectuée et le/les agréments obtenus, vous pouvez donc vous lancer en tant qu’indépendant ! Vous pouvez créer votre profil Yakka et exercer votre activité comme vous le souhaitez.  

Découvrez aussi...
Auto-entrepreneur
Le lexique de l’auto-entrepreneur (micro-entrepreneur)
Auto-entrepreneur
Suppression du régime social des indépendants

Laiser un commentaire