Auto-entrepreneur

Gérer sa comptabilité en étant micro-entrepreneur

On vous parlait du statut de micro-entrepreneur dans l’article Comment devenir travailleur indépendant (lien). Ce statut permet d’exercer une activité de service à la personne de manière simplifiée. Tout de même, quelques notions de comptabilité sont à savoir.

Rappel sur le statut 

Le micro-entrepreneur est un travailleur indépendant bénéficiant du régime fiscal de la micro-entreprise. La comptabilité est simplifiée et aucun bilan annuel n’est nécessaire. Seul un registre de ventes et d’achats est obligatoire sous ce statut. 

Les registres

Deux documents sont obligatoires sous le statut de micro-entrepreneur : un registre de recettes et un registre d’achats. 

  1. Le registre d’achats – Celui-ci concerne principalement les personnes déclarées en vente de marchandises. Si vous êtes travailleur indépendant dans le domaine du service à la personne, celui-ci ne vous concernera pas puisque vous proposez des services (l’auto entrepreneur effectuant de la vente de marchandises doit détailler les achats avec les montants en euros, le mode de paiement ainsi que la facture).
  2. Le livre de recettes – De la même manière que le registre d’achats, vous êtes tenus de récapituler toutes vos recettes sur un document. Celui-ci doit récapituler le montant de vos recettes et son origine, le mode de règlement de votre client ainsi qu’une pièce justificative (facture).

Ces documents peuvent être réalisés sur papier du moment que les écritures ne sont pas modifiables, sur les modèles en ligne du service public ou bien sur un logiciel comptable. 

Facturation

Le micro-entrepreneur se doit de fournir à son client une facture pour toute vente de marchandise ou -ce qui est sûrement votre cas- pour toute prestation de service. 

Toute facture doit comporter certaines mentions obligatoires. Les voici : 

  • Date de l’émission de la facture
  • Numérotation de la facture (numéro unique basé sur une séquence chronologique continue sans rupture)
  • Date de la prestation de service ou de la vente
  • Identité de l’acheteur
  • Identité du vendeur ou prestataire
  • Numéro du bon de commande
  • La mention TVA non applicable, art. 293 B du CGI
  • Nature et référence des produits
  • Quantité et prix des produits
  • Frais de transports
  • Quelconque réduction
  • Somme totale Hors Taxe

Compte bancaire à usage professionnel 

 En dessous de 10 000€ de chiffres d’affaires annuel, le micro-entrepreneur n’est pas obligé de créer un compte bancaire professionnel pendant deux ans. Si ce seuil est dépassé :

Vous êtes dans l’obligation de créer un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle dans les 1 an suivant votre déclaration. Ce compte peut être un compte courant (et non obligatoirement professionnel) mais doit être bien distinct de votre compte personnel. 

Découvrez aussi...
Auto-entrepreneur
Devenir auto-entrepreneur (micro-entrepreneur) dans les Services à la Personne, pourquoi et comment ?
Auto-entrepreneur
Le lexique de l’auto-entrepreneur (micro-entrepreneur)

Laiser un commentaire